Je pense honnêtement être quelqu'un d'extrêmement égocentrique et quelque peu narcissique. Si à une époque cela me dérangeait, je crois que je l'accepte beaucoup mieux aujourd'hui. Il n'y a qu'a voir ce blog, qui n'a aucune prétention de qualité et qui au final n'est qu'un gouffre d'égocentrisme.

07


Au final, je dois dire que je m'en fous. Parce que j'aime celle que je suis et que je dois avouer que ma propre compagnie ne me dérange pas. Pour traverser l'existence, il faut savoir jouir de soi. Apprécier tout ce que nous pouvons nous offrir à nous même. Je crois qu'il n'y a que comme ça que l'on peut vraiment aimer les autres. Je ne veux pas parler d'aimer les autres comme nous même, mais plutôt ne pas aimer les autres parce que notre compagnie nous déplaît. Ne pas aimer les autres parce qu'ils sont un moyen de nous fuir.

On peut comparer ça à ces couples qui restent ensemble parce que la solitude les effraient et non pas parce qu'ils s'aiment et se plaisent. On ne se met pas en couple pour fuir sa solitude mais parce que la compagnie de l'autre nous devient plaisante, puis nécessaire.

Je dirais que mes amis me sont nécessaires, mais avec eux je ne cherche pas à me fuir, je suis un point c'est tout.


Si l'existence n'a pas de sens préconçu alors je pense que vivre pour soi est une bonne raison de vivre. Au moins on évite le mensonge des idéologies et des religions. Vivre pour soi et au présent me paraît un bien moindre mal. Certes par là je ne nie pas qu'il y a un monde qui m'entoure mais le problème de notre monde actuel est qu'il recherche des choses abstraites. Mon existence et le plaisir que je prend à vivre lui ne sont pas abstraites, c'est là, c'est tangible: dans mes pensées qui s'impriment dans le monde, dans mes doigts qui glissent sur ce clavier à l'instant même, dans ces repas que je prendrais, dans ces mots que je prononcerais et ces éclats de rires que je déploierais.


Il y a pas si longtemps j'ai sentie l'envie de supprimer mon blog. Pourtant je crois que au final je ne le ferais pas. Même si certains articles sont loin d'être intéressants, même si vous ne chercherez jamais à découvrir les musiques et les livres dont je vous parle, j'ai besoin d'un lieu où balancer tout ça en vrac. Un lieu où je peux écrire et avoir des lecteurs.


Mais ne craignez rien, je ne vous imposerais pas trop ce genre d'article (à moins que vous en redemandiez mais j'en doute). Je vais juste essayer d'avoir une exigence que je n'avait  pas particulièrement avant.